Skip to main content

07/01/2018

Etape 1 : Lima > Pisco : 100% sable

 

 

 

 

242 km de liaison, 31 km de spéciale : cette 1e étape qui ouvrait le 40e rallye Dakar s’annonçait courte mais 100 % sable. Des dunes à perte de vue entre Lima et Pisco, un soleil au zénith qui ne facilitait pas la visibilité, de belles descentes et remontées dans le sable qui exigeaient déjà de la finesse.             

 

Il y a eu de quoi mettre en appétit les plus grands spécialistes du rallye raid, qui avaient tous choisi pour cette première étape de rouler avec la version « soft » du nouveau pneu BFGoodrichMD KDR2+, spécialement conçu pour ce Dakar. De façon exceptionnelle, les quads ont ouvert la marche, dans l’ordre inverse des numéros suivis par les motos, les voitures puis les camions.

Sans surprise côté voitures, le prince du désert, Nasser Al-Attiyah finit 1er de cette spéciale où s’affrontaient 103 voitures. réaffirmant ses intentions de mettre fin à l’hégémonie Peugeot. Un succès qui lui vaudra demain avec son copilote Mathieu Baumel d’assurer l’ouverture et de fouler un terrain vierge de toute trace. Déception en revanche côté Peugeot où les 4 Mousquetaires se classent au-delà du top 10.

 

 

La performance du jour, c’est incontestablement Bryce Menzies, chez Mini  qui pouvait difficilement espérer mieux pour ses grands débuts sur le Dakar. L’Américain, ambassadeur de la marque BFGoodrichMD et virtuose des Bajas, termine sa première spéciale en 4ème position à seulement 38 secondes du grand Nasser Al-Attiyah. Il réussit même l’exploit de figurer en tant que première Mini du classement, devant son chef de fil Nani Roma qui termine 5e.

 

 

Côté amateurs chouchous de la marque, Markus Walcher termine 50e et Cristina Gutierrez 57e après s’être fait quelques frayeurs dans la descente de la dune. Les choses sérieuses débutent véritablement demain, avec 267 kilomètres de spéciale au programme dont près de 175 dans un sable réputé pour être meuble et inhospitalier.